Merci Le Point pour votre bel article !

17319842-nuage-de-mots-abstraite-pour-la-manipulation-des-medias-avec-des-etiquettes-et-des-termes-connexes

Aujourd’hui je suis tombée sur un article de faits divers (l’original est ici), faisant état de la décapitation d’une femme par son fils de 25 ans, un type manifestement pas très net.

Et au fil des mots que je lisais, j’ai été très étonnée, pour ne pas dire outrée, par le champ lexical utilisé par le journaliste.
En bref, un torchon qui aurait dû être relu par le rédacteur en chef et interdit de publication.

Alors allons-y, analysons tout cela ensemble !

C’est parti pour l’intro : claire et concise, jusque-là le journaliste a fait son travail correctement :

Une femme décapitée à Courbevoie

Le titre est clair. Courbevoie ce n’est pas loin de chez moi, de quoi me filer la frousse et m’obliger à lire l’ensemble de l’article afin de vérifier qu’il n’y a pas un dégénéré qui traînerait dans mon coin…pire un terroriste car ce mot à la mode fait peur.

Un jeune homme de 25 ans, connu des services de police et décrit comme dément, a tué sa mère lundi soir à coups de couteau dans les Hauts-de-Seine.

Donc le tueur est connu, c’est le fils de la victime. Il a 25 ans et c’est un fou AVÉRÉ puisque déjà connu de la justice pour sa démence. Ouf, on nous épargnera cette fois les amalgames religieux et autres commentaires racistes. Bien, c’est clair, continuons.

L’auteur enchaîne avec le corps de l’article, et c’est là qu’on va rire :

Le parquet de Nanterre a confirmé ce mardi matin l’information au Point.fr. Un individu a décapité sa mère lundi soir à Courbevoie aux alentours de 22 heures.

Ok. On précise l’heure du drame. On répète que l’assassin est le fils de la victime. Rien à signaler pour ma part. Voyons plus loin.

Ce sont les voisins de l’immeuble du centre-ville de Courbevoie (Hauts-de-Seine) où résidait la maman de l’assassin présumé qui ont alerté la police entre 21 h 30 et 22 heures.

Assassin présumé ? Mmmmh, je pensais qu’on savait qui était le tueur, c’est à dire le fils de la victime (d’après les 2 points précédents, puis les suivants). Et sinon, les voisins sont voyants ? Ils ont alerté la police entre 21h30 et 22h pour un meurtre commis à 22h (cf paragraphe précédent).  Madame Irma logerait-elle à Courbevoie ?

À l’arrivée des effectifs de la DSPAP (la Direction de la sécurité publique de la région parisienne), la police de l’agglomération parisienne, un individu de 25 ans, d’origine sénégalaise, tenait la tête de sa maman, 54 ans, entre ses mains.

Ah, donc finalement c’est bien le fils l’assassin ? ou est-ce l’assassin présumé ? Aidez-moi ! Please ! SOS ! Help ! Bouteille à la mer !

Sinon, le fait d’ajouter sa nationalité revêt-il d’une information essentielle pour la suite de l’enquête ? Pourquoi cette manie, lorsque la personne est française (je ne sais pas si c’est le cas) de préciser son origine?! Pardon, j’avais oublié ! Attiser la haine et générer plus de clics sur le site du journal de la part de certains lecteurs, qui sous couvert d’une France libre et démocratique invitent au racisme et crient à la haine. Désolée cher auteur, trop subtile pour moi !

Selon les premiers éléments de l’enquête, il l’a décapitée et éviscérée avec un couteau en céramique.

Ok, c’est clairement un fou ! Fou violent plus précisément.

La marque du couteau en céramique s’il vous plait ? Apparemment il coupe bien, vous auriez pu en profiter pour passer un accord avec la marque en question et prendre une commission sur les ventes générées grâce à vos clics !

 La police a maîtrisé l’auteur après quatre coups de Taser, un pistolet à impulsion électrique.

Parfait. Pour une fois qu’on ne tue pas l’assassin pour ne pas connaitre la vérité. Good job.

Il n’a pas pu être entendu par les enquêteurs en raison de son état de « démence avérée ».

Le mot « démence » est à nouveau utilisé, comme dans l’intro de ce magnifique article. Le gars est fou, ne l’oubliez pas ! Un fou en état de folie tellement folle que c’en est trop fou pour l’interroger. Passons à la suite ! J’ai hâte !

« Ses propos étaient incohérents même s’il a invoqué Dieu – mais pas Allah – à un moment. C’est un triste fait divers, » décrit une source proche de l’enquête.

Ah ! Bah voilà ! On y vient !!! « même s’il a invoqué Dieu »… Donc en principe, si l’on invoque Dieu les propos sont forcément cohérents… C’est à dire qu’un terroriste islamiste radicaliste intégriste musulmaniste est cohérent et sa folie meurtrière n’est pas à mettre sur le compte de… la folie justement. D’accord d’accord… le message semble clair.

Et on a mieux : « mais pas Allah ». ouuuuuuuuuf. Nous voilà rassurés !

Boudah :  ok.

Dieu : ok.

Allah ? X

Allah ?????? Viiiiiite ! On va tous mourir ! Cachez-vous, il doit y avoir une bombe !!!!

Ah non pardon, c’était juste Dieu, tout va bien les mecs, on remballe. C’est juste un fou. Pas de galère on sort de nos cachettes. Fausse alerte. Manquerait plus qu’il invoque Allah !

Au fait, on a vérifié son frigo il mangeait du porc, donc à priori pas de « radicalisation expresse ». On respire.

Toi qui habite près de Courbevoie, tu peux te calmer ! Il est fou mais n’a pas parlé d’Allah !

Le reste de l’article est banal. Je le mets quand même afin de tout restituer :

Le SDPJ chargé de l’enquête

L’individu est actuellement à l’hôpital. Il était connu pour des faits de violence commis en 2011. « La police n’avait jamais eu à intervenir dans cet immeuble auparavant. Il n’y a aucune trace de main courante concernant cette famille au commissariat », indique un officier de police judiciaire. Le SDPJ 92 – le service départemental de police judiciaire des Hauts-de-Seine – est saisi de l’enquête.

Un fou déjà connu des services de police pour sa folie,  sa démence. Rien d’autre à signaler. Ok. Merci. Au revoir. Au plaisir de lire à nouveau vos articles, cher auteur ! Vous regorgez d’inspiration.

 

En bleu, mon analyse
En violet, tout ce qui est lié à la folie.
En vert, tout ce qui est lié aux infos sur le coupable.
En rouge (car c’est le plus important), tout ce qui est lié à Dieu Allah ou à sa nationalité

A moi de jouer !

Forte de ce cours d’écriture et envieuse de ce talent brut avec une inspiration incroyable, j’ai moi aussi décidé de composer un article (histoire fictive) avec les codes journalistiques actuels, ceux qui font peur et qui font vendre :

Meurtre de Jérèm’ dans le 16ème, entre doutes et peur !

Alertés par des voisins

Ce mercredi, à 23h12, des cris ont été entendus au domicile de Jean-François. Les voisins alertent directement la police qui se rend sur les lieux dès 21h. En arrivant dans la maison de Jean-François, dans le 16ème arrondissement de Paris, les forces de l’ordre font face à une scène insoutenable : du sang répandu sur les murs et sur le sol et Jérém’, fidèle chien de Jean-François, gisant dans le salon, le pelage tout bleu.

Quand folie rime avec stylo bille

Il ne fait nul doute que Jean-François est l’auteur de ce terrible assassinat, puisqu’il tient encore dans ses mains le stylo Mont Blanc bleu (le stylo est bleu, pas blanc) qui lui a servi à tuer son chiwawa.
D’ailleurs, il ne nie pas les faits mais demande à prier Dieu avant d’être embarqué. Requête qui sera bien entendu acceptée puisqu’il n’était pas musulman (les forces de l’ordre ont procédé à une fouille complète de son appartement et ont trouvé bibles et chapelets qui les ont rassurés en ce sens).
Hamdoulilah ! Pardon, je veux dire Merci Allah. Pardon, je veux dire Dieu merci ! Excusez mon erreur. Je vous le promets, je ne suis pas dangereuse. S’il vous plait, ne m’embarquez pas ! Noooooooooon !

Terrible crime au nom de Dieu

Jean-François, le potentiel coupable avéré, a été entendu plus tard dans la nuit et a reconnu les faits. Il a tué Jérém’ au nom de Dieu (pas Allah !) car ce pauvre chien avait été impur en déféquant sur le tapis de sa chambre.
Jean-François a été relâché dès le lendemain de ce petit incident par la PJDACASLFDMPA (Police Judiciaire Des Affaires Canines et Aquatiques Sur Les Faits Liés à Dieu Mais Pas à Allah) en charge de l’affaire, car elle n’avait rien contre lui. Toutefois, il lui a été notifié que si cela avait été fait au nom d’Allah, il aurait été condamné à de la prison à perpétuité dans le meilleur des cas, ou mis à mort dans le pire des cas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s