Lettre à Moussa de BarakaCity

Cher Moussa,

Ta vie aurait pu être tellement plus simple, tellement plus confortable…

Tu aurais pu choisir, comme la majorité d’entre nous, de te fondre dans la masse de la société de consommation. Tu aurais ainsi profité de tes proches, et serais féru des dernières innovations technologiques. La mode n’aurait aucun secret pour toi. Métro, boulot, dodo, tel aurait été ton quotidien.

Comme la majorité d’entre nous, tu n’aurais pas de regards pour ceux qui t’interpelleraient dans la rue, à la quête d’une pièce ou d’un sourire. Ce ne serait pour toi qu’une triste routine, une banalité dont tu ne te soucierais guère. Ta priorité aurait pu être ton propre confort et l’argent qu’un travail haut-placé t’aurait apporté, tandis que tu aurais été dégoûté et apeuré à l’idée même de frôler un sans-abri.

Oui Moussa, comme la majorité d’entre nous, tu aurais pu choisir une voie plus simple, un chemin peu sinueux où tu ne te serais soucié que de ton bien-être, fermant les yeux sur l’abominable réalité de certains, voulant t’épargner une raison inutile d’avoir mal au cœur.

Oui mais Moussa, ce n’est pas toi. Allah a fait de toi un être bon, doté d’une générosité hors du commun. Si nous avions tous ton courage et ta bonté d’âme, le monde serait bien meilleur. Pour toi, aider ton prochain est une évidence. Tu ne peux pas croiser le chemin d’une personne en détresse sans lui venir en aide. La souffrance des autres est tienne.

Alors, cher Moussa, c’est naturellement que t’es engagé chez BarakaCity. Tu as fait de l’amour du prochain ton combat de tous les jours. Sur le terrain, tu es à l’écoute des plus démunis, et ce n’est pas seulement des vivres que tu leur apportes, mais un contact humain qui les réconforte.

Peu d’entre nous connaissons le triste sort des Rohingya en Birmanie. Tandis que les médias aiment à parler de sujets existentiels comme « la montée de l’islamisme radicalisme muslumanisme daechisme terrorisme », qu’ils manipulent à leur guise le peuple tentant de le diviser pour attirer toujours plus de lecteurs/téléspectateurs, ils en oublient la base même de leur métier de journalistes : informer.

Alors, certains sujets dramatiques sont passés à la trappe. On est Paris, on est Charlie, mais pourquoi n’est-on pas Rohingya ? Parce que tout simplement, peu d’entre nous savons…

Moussa, je souhaiterais profiter de cette lettre pour instruire et sensibiliser à la cause de ce peuple oublié.
J’espère seulement que ton enfermement aura servi à faire connaitre ces victimes, et faire réagir notre communauté mais pas que.

 

Les Rohingya sont installés en Birmanie depuis le 19ème siècle. Et pourtant, ils sont encore considérés comme des étrangers. Ils se font maltraiter, martyriser, lyncher, torturer, tuer par les birmans bouddhistes. La raison ? Ils sont musulmans. Ça vous fait penser à la dictature d’Hitler ? Moi aussi. Sauf qu’ils sont musulmans, alors c’est manifestement moins grave…L’ONU elle-même statue sur le fait que les Rohingya sont une des minorités les plus persécutées au monde… et pourtant…personne n’en parle : ni au 20h, ni dans la presse, ni nulle part.

Ils n’ont aucun droit dans leur pays, si ce n’est celui d’être persécutés. Vous avez dit honteux et scandaleux ? Oui. Triste aussi.

Alors toi, Moussa, tu as décidé d’aller à la rencontre de ce peuple oublié et de les aider. Tu es allé au Bangladesh, où les Rohingya se réfugient. Et pour leur avoir porté assistance, tu as été jeté dans une cage et fait prisonnier. Il n’était pas de bon goût d’aider…des musulmans.

Moussa, aujourd’hui, je t’écris cette lettre car je souhaite aussi  te soutenir, apporter ma pierre à l’édifice  et me rendre utile. Que par mes mots, une pression supplémentaire soit effectuée et que cela accélère ta libération définitive. Que par mes mots également, on prenne conscience qu’un peuple tout entier est opprimé et vit dans d’atroces souffrances. Qu’on n’oublie pas qu’il ne s’agit pas uniquement de musulmans, mais surtout d’êtres humains, et qu’à l’aire d’une civilisation qui se dit instruite à travers le monde, nous ne pouvons pas accepter que de telles horreurs continuent d’être perpétrées, sans action de la part de nos politiques ou des organisations internationales.

Moussa, toi qui n’hésite pas à donner de ton temps et risquer ta vie au travers de missions humanitaires au Bangladesh, en Syrie ou ailleurs, je voulais te remercier.

La communauté musulmane a une chance inouïe d’avoir un frère comme toi, œuvrant concrètement pour la paix dans le monde, et cherchant à toujours aider et aimer son prochain. Al Hamdoulilah, je me réjouis de voir que dans ce monde de fous, il existe encore des personnes avec un grand cœur comme toi. 

Moussa, tu es mon frère musulman, tu es mon frère humaniste et je suis fière de voir chacun des combats que tu as menés.
Moussa, je prie pour ton retour rapide en France, auprès des tiens. Je prie aussi pour que justice soit faite pour les Rohingya qui subissent là des actes de terrorisme, et qu’enfin on leur vienne en aide.

Je crois pouvoir te remercier au nom de toute la communauté musulmane. Tu es un modèle pour beaucoup d’entre nous, qui avons choisi d’emprunter un chemin simple, avec moins d’embûches que toi. Bravo.

#FreeMoussa
#FreeRohingya
#JesuisRohingya

 

FreeMoussa-Image-à-la-une

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s