Lettre aux médias

Chers médias, 

Dans une société où l’information va plus vite que la lumière, vous avez dû vous adapter. Fini le temps des pigeons voyageurs, bienvenue à l’ère où la technologie permet à tous de relayer les informations en un temps record, à travers les frontières du virtuel.

Et pour rester dans la course aux scoops, c’est en sprintant que vous nous bombardez de données, pas toujours pertinentes.

Au lieu de préférer la course de fond, et miser sur la qualité de vos articles, vous avez soif de notoriété, et là, c’est la vitesse du buzz qui prime, vous l’avez bien compris.

Alors, chers médias, nous, lecteurs, sommes perdus. Nous devons faire votre travail de journalistes : lire, étudier, nous renseigner, séparer les infos des intox, et réfléchir sur le monde qui nous entoure.

Et c’est sur la partie « tri des informations » que je souhaiterais en particulier vous alerter.

Chers médias, qu’est-ce qu’un bon journaliste ? C’est celui qui nous dit la vérité ! Le mot « buzz » ne devrait pas exister pour vous ! Votre but principal ne devrait pas être de faire du bruit, mais d’informer, d’expliquer à vos lecteurs les faits, tels qu’ils sont, sans chercher à les enjoliver pour susciter l’intérêt trompé des gens, en quête de voyeurisme.

Car oui, tout le problème est là : nous sommes dans une société de voyeuristes, et ce qui marche aujourd’hui, c’est le malsain, le trash : montrer l’inmontrable.

Pour satisfaire la faim malsaine de vos lecteurs voyeuristes, vous nous polluez d’informations qui n’ont soit aucun intérêt, soit sont fausses, soit ne devraient pas être écrites.
Je vais être aussi concrète que possible, en parlant de l’actualité du moment, à savoir les attentats de Paris (les victimes, les terroristes, le logeur,…) : montrer sur vos sites, censés ne pas être des sites people qui veulent faire du scandale, des vidéos des scènes de tueries ne vous a-t-il pas dérangé ?
Vous voulez surfer sur la vague du sensationnalisme, alors vous n’avez même pas de respect pour les victimes décédées et leurs proches. Non. Vous vous donnez bonne conscience en diffusant des portraits de ces victimes. Mais là encore, vous le savez, c’est le voyeurisme qui attirera. Parce que ces tristes victimes sont des gens comme vous et moi. Parce que ça aurait pu être vous ou moi. Alors les gens s’imagineront être à leur place, et c’est ce qui les attristera. Car arrêtons de nous cacher la vérité. Oui, les gens sont tristes et choqués, mais ils le sont d’avantage parce qu’ils auraient pu y être. C’est la peur qui fait grandir la tristesse. Et cette peur, vous l’alimentez.

Bien loin de rassurer la population, avec des informations réelles, vous préférez nous affoler.
L’état doit sûrement y avoir sa part de responsabilité : Relayer 40 fois que Mr Valls craint une attaque chimique…je ne vois pas l’intérêt, si ce n’est de faire peur, de donner de mauvaises idées, et alimenter la haine entre les uns et les autres : diviser d’avantage pour mieux régner, influencer les futures élections…

Et puis, tels des boulimiques de scandales à profusion, vous diffusez sans vous arrêter les portraits des terroristes : certains ne seraient pas loin de nous. Et vas-y qu’on essaie de faire toujours un petit peu plus peur !
Et puis, peu importe si les infos sont vérifiées, vous les balancez sans attendre : la première femme Djihadiste en France ! Et voici son portrait ! Et voici sa vie passée !
Sauf que…comment dire…aucune femme ne s’est fait exploser, et la femme qui était dans l’appartement n’était pas celle que vous aviez dit. Une honte !

Alors, si les gens se posent encore la question, je n’ai personnellement plus aucun doute : vous nous manipulez ! Vous racontez conneries sur conneries ! Et y en a marre !
Faites donc des dossiers censés, travaillés, vérifiés, avec de réelles analyses politiques. Arrêtez donc de stigmatiser (oh ! Ciel ! Une femme témoigne voilée mais ce n’est en fait pas un voile, elle souhaite juste garder l’anonymat : est-ce une blague ? Et même si c’était un voile, où serait le problème ? Vous répandez la haine !). Cessez de ne voir que vos intérêts financiers et pensez à l’avenir de notre pays, de notre monde.

Et puis, un peu de sérieux les gars : vous êtes tellement en manque d’information que vous inondez notre fils d’actualités concernant la triste mort de Diesel, chien du RAID. Ok, on en parle une fois. C’est triste. Mais parlez donc des morts en Syrie, au Liban, au Mali, en Palestine, et j’en passe !
Idem pour le focus malvenu de votre part sur le logeur du Daesh. Alors, certes, il fait rire à travers les réseaux sociaux, mais sauf erreur de ma part, ce n’est pas votre rôle de communiquer là-dessus sans arrêt. Laissez le buzz à sa place, et faites votre job !

Et pour finir, chers médias, la dernière chose en date qui m’a choquée de votre part, c’est sur le sujet de la menace terroriste en Belgique. Tandis que les forces de l’ordre demande aux Belges d’être discrets sur les opérations en court, tandis que les Belges, en toute intelligence ne commettent aucune fuite et détournent l’attention avec des posts de chatons, que faites-vous ? Vous demandez à des Belges de témoigner sur les opérations en court… Allô, vous me recevez ? T’es un journaliste et t’as pas de cerveau ! Non mais allô, c’est comme si je dis, t’es dirigeant, et t’essaies de faire peur aux gens…ah bah oui, pardon, c’est le cas !

Chers médias, remettez-vous en question et je vous en supplie, faites votre travail, rien de plus. Revoyez la définition du journalisme, du vrai, et ayez conscience que vous avez un rôle primordial dans l’évolution de notre société, dans le vivre-ensemble et la non-propagation de la haine des uns envers les autres.

Vous êtes une plaque tournante de notre réflexion, n’en jouez pas, agissez !

 

imagemedia

Publicités

6 réflexions sur “Lettre aux médias

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s