Lettre au voleur nocturne

Cher voleur (et quand je dis « cher », c’est assez ironique vu ton maigre butin),

 

Il était 2 heures du matin, la nuit dernière (enfin le matin dernier du coup), lorsque nous avons été réveillés en sursaut par la police.
« Police ! Y a quelqu’un ? » a dit l’un des deux hommes entrant dans notre maison.

Je ne te cache pas que j’étais profondément endormie, et que ça n’a pas suffi à me réveiller. D’ailleurs, tant mieux. Peureuse que je suis (#PourRappelJeSuisUneBaltringue), j’aurais sûrement fait une crise cardiaque au tout premier mot du policier, à la première syllabe même. Ou j’aurais sauté par la fenêtre pour échapper à je ne sais qui. Dans tous les cas, je ne serais plus là pour écrire cette lettre, cher voleur.

Je reprends. La police demande s’il y a quelqu’un dans la maison. Mon mari leur crie que nous sommes à l’étage.
Moi…je dors toujours aussi bien. Je suis en train de rêver que ma mère rase la tête de mon fils. Il a un an et des cheveux que je jalouse, alors dans mon rêve, je crie sur ma mère. J’ai la rage. Est-ce que c’est le sujet de ma lettre ? Non, cher voleur ! Est-ce que ça t’intéresse ? Je ne crois pas, cher voleur.

Reprenons donc. Les deux hommes, appartenant à la BAC, montent au premier étage. Ils n’ont pour seule lumière que celle émanant de leurs lampes torches, qu’ils braquent sur nous.
Et là…ô miracle…je me réveille (enfin). Bon, faut dire que les pleurs de mon fils, d’habitude, c’est assez efficace pour me sortir de mon sommeil.
J’entends donc mon loulou qui pleure, j’ouvre non sans difficulté mes yeux, et je vois ces deux hommes, face à nous.
Cher voleur, ok j’étais réveillée, mais je n’étais pas complètement sur notre planète. J’étais encore ailleurs, perturbée par les cheveux rasés de loulou. Non mais tu imagines ? Le mec (enfin le bébé) dont la caractéristique physique principale (bon, je ne serais pas très neutre si je te parlais de ses beaux yeux, de ses joues à croquer, de…bon stop la liste est trop longue) c’est des cheveux bouclés et soyeux, et ben ce mec (mon bébé toujours) avait un crâne complètement dégarni ? Elle déconne la femme (enfin ma mère). Scandale, rage, frustration, colère, cris… enfin je ne vais pas te faire le champ lexical de l’énervement mais c’est l’idée générale.

Oui, je sais, cher voleur. T’as pas que ça à faire de t’imaginer mon fils chauve. Mais  sache que c’était choquant pour la mère que je suis (d’ailleurs, j’en profite pour te conseiller très vivement de lire la lettre à ma coiffeuse, qui traite de ce sujet qui m’est si précieux : les cheveux. J’en profite également pour te recommander la marque Mustela si tu as un enfant, ce dont je doute, ça laisse les cheveux super doux et qu’est-ce que ça sent bon !)

Reprenons le fil. Les policiers nous expliquent que ton pote et toi avez été aperçus au sein de la copropriété, et signalés par les voisins.

Moi, toujours sur ma planète lointaine, je ne capte qu’à moitié ce qu’ils racontent. Je crois qu’ils nous demandent de vérifier si nous avons été ou non cambriolés.
Endormie que je suis (j’ose à peine te décrire la scène : les cheveux complètement décoiffés, en pyjama mais découverte (allaitement oblige), les yeux encore tout collés…ça devait pas être beau à voir. Je me demande limite comment eux n’ont pas eu peur « au secours, c’est la maison hantée ! Une sorcière !), je les remercie et leur souhaite une bonne nuit. Oui, oui, la fille pas plus choquée que ça. C’est limite si je leur ai pas demandé de bien tirer la chasse d’eau derrière eux et claquer la porte pour éviter que tu ne rentres trop facilement si tu décidais de revenir.

 

A mon avis, ils ont dû se dire que j’avais un grain dans la tête. Mais ils ne savaient pas, eux, que mon loulou avait la tête RA-SÉE ! Sans mon accord ! Oh ! C’est qui la mère ? C’est moi ou c’est pas moi ?
Désolée de radoter, mais ça commence par la tête rasée, et ça finit comment ? Avec un pantalon rose fluo ? Même dans un rêve, c’est inadmissible.

Bon, mon mari était plus sain d’esprit que moi. Il est descendu vérifier. Vous n’aviez rien pris (couillons que vous êtes, vous avez dû entendre un bruit et détaler, sans prendre mon sac à main, qui trainait dans l’entrée, sous vos yeux). Bande de débutants !

Et dans la copropriété, vous avez volé quoi ? Un pot de fleur et deux trottinettes… Non mais sérieux les gars ? Vous êtes RI-DI-CULES ! Vous allez faire quoi avec votre pot de fleurs ? L’offrir à votre mère ? Triste jeunesse…

 

Et donc, toute cette histoire m’a amené à réfléchir (oui, ça m’arrive, hors cauchemars  ). Evidemment, tu te doutes, cher voleur, que je n’ai pas réfléchi sur le coup. Trop KO, je me suis rendormie direct, très sereinement, comme si rien ne s’était passé.

Mais le lendemain matin, j’ai réfléchi.

Qu’est-ce qui peut bien pousser deux jeunes pré pubères (car ton copain et toi ne devez pas être très âgés, ou alors vous avez vraiment le QI d’une moule dégarnie, oui là ça vire à l’obsession, et c’est triste pour vous) à voler un pot de fleurs ?

Un pot de fleurs quoi, les mecs ! Un peu de sérieux !

Alors, comme j’ai tendance à toujours vouloir trouver des excuses à tous les méchants, j’ai imaginé ce que pouvait être votre vie.

Sûrement très ennuyante, et manquant cruellement d’amour et d’attention. Et du coup, pour montrer que vous existez, vous n’avez rien trouvé de mieux à faire que de voler…un pot de fleurs. Bon, c’est pas drôle. Voler, c’est mal. S’introduire chez les gens, ce n’est pas cool…mais quand même… un pot de fleurs. Moi, ça me fait rire.

Vous vous êtes dit quoi en quittant les lieux ? « Wesh ma gueule, t’as vu le bête de butin qu’on a chopé ? un pooooot de fleuuuuuurs, mec ! »…

Alors, certes, les fleurs, c’est beau. Mais ça vous décrédibilise un peu quand même !
Bon, parlons sérieux, je vais pas tourner 100 ans autour du pot (de fleurs…niark niark #FoutageDeGueuleEntièrementAssumé), vous êtes complètement stupides. Allez donc travailler au lieu de faire chier les gens qui travaillent pour s’offrir ce que vous leur volez sans honte aucune. Et si toutefois cette société vous débecte tant que ça et que vous avez envie de vous rebeller contre elle, ce que je conçois, faites-le intelligemment. Ne volez pas ceux, qui comme vous, ont des problèmes, ne roulent pas sur l’or, sont peut-être au chômage, en ont marre de cette société où perdurent tant d’injustices. Adressez-vous à « ceux d’en haut », nos dirigeants. Au lieu d’utiliser des actes de délinquants, utilisez les mots. Réfléchissez aussi

 

Alors, certes, cette histoire racontée comme ça est plutôt rigolote. On pourrait écrire un livre « deux voleurs et un pot de fleurs ».Ok.
Grâce à vous, quand on me demande au travail « t’as fait quoi ce weekend », je peux dire « j’ai failli me faire cambrioler », et ça intrigue tout le monde, et ça me rend super intéressante. Je suis devenue une super star. Ok. Génial. Merci. (ah non en fait car tu sais…mes collègues… je t’invite cette fois à lire la lettre à mon collègue pour plus d’infos sur ma vie au travail !)
Mais sinon, si je dois réagir comme une mère de famille, et bien ça me fait profondément chier. Ça me saoule de me dire qu’on est déjà pas en sécurité dehors, surtout en ce moment, mais que même dans son cocon, il y a des cocons euh des cons tout court, qui viennent nous emmerder. #OuiLaRageMeRendVulgaire.
Et ça m’embête de me dire que j’aurais pu être seule avec mon bébé et me retrouver nez à nez avec toi, qui aurait pu mal réagir sous le coup du stress.
Tu sais mon petit coquelicot (qui en vole), je ne suis pas pétée de thunes. Mon mari et moi travaillons pour réussir à nous payer de quoi vivre et faire vivre notre petit bout. Alors même si tu n’as rien eu le temps de nous dérober, j’aurais eu une colère folle d’apprendre que tu as volé en 2 secondes ce pour quoi nous avions peut-être économisé pendant des mois.

Cher voleur, je hais l’injustice, alors je te hais.
Cher voleur, peut-être ta vie est-elle vraiment difficile, alors je te pardonne. J’espère que ton pot de fleurs te sera très utile dans ta vie future…#JeMeFoutraiDeToiJusquAuBout

 

8210549-12827452

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s