Ma plume se gratte

J’en ai passé des nuits à écrire,
À laisser naturellement mes mots sortir,
Mais aujourd’hui ma plume est très malade,
Oui, pour elle tout a un gout amer et fade.

Elle savait parler ma plume,
Mais depuis qu’elle a chopé ce rhume,
Elle s’est murée dans un silence interminable,
Il parait que son virus est incurable.

Avec elle, des soirées à refaire le monde,
Immonde terre, des fois vagabonde,
Elle m’ouvrait les yeux tout simplement,
Aujourd’hui les yeux clos, elle veut juste des médicaments.

Ma plume voudrait sortir de l’ombre,
Dégager des ses trachées ce qui l’encombre,
Écrire, rêver, dénoncer polémiquer,
Me permettre par les mots de me révéler.

Ma plume fait rire et parfois enrage,
Mise en quarantaine on l’a foutu en cage,
Aucun remède pour l’aider à guérir,
Il faudrait juste la laisser mourir.

Bonne mine elle avait quand je lui taillais la mine,
Et mine de rien elle vous taillait avant cette foutue angine.
D’après eux, faudrait la mettre en maison de repos :
Pause sur les rimes et pause les mots.

Droite, sincère, piquante mais si sage,
Ma meilleure amie n’a pas fini de griser des pages.
Et si tout doucement s’était éteinte ma douce plume…
Aujourd’hui, soudainement elle se rallume.

plume

Publicités

Une réflexion sur “Ma plume se gratte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s